Pays encore délaissé par les touristes, le Cameroun séduira le voyageur par la beauté et la variété de ses paysages, ainsi que par l’accueil chaleureux de ses habitants. Ce pays convient aussi bien aux passionnés de randonnées qu’aux aficionados de la plage. Il présente par ailleurs un intérêt culturel considérable, la société camerounaise se composant de plus de deux cents ethnies ayant chacune ses propres us et coutumes.

 

Cameroun : Carte d’identité

– Capitale: Yaoundé.
– Monnaie : le franc CFA.
– Fête nationale : le 20 mai.
– Décalage horaire : pas de décalage avec la France en hiver, une heure de moins en été.
– Langue officielle : le français et l’anglais.
– Villes principales : Douala, N’kongsamba, Maroua, Garoua, Bafoussam, Kumba, Bamenda, Foumban.
– Religion : chrétiens 53 % ; animistes 25 % ; musulmans 22 %.
– Nombre d’habitants : 18,9 millions d’ habitants

 

Cameroun : Climat

Le Cameroun connaît un climat varié : la zone équatoriale se caractérise par des précipitations abondantes et des températures élevées. Les plateaux du Centre et du Sud sont traversés par quatre saisons bien distinctes : une saison de pluie (de mars à juin), une petite saison sèche (juillet et août), une autre saison de pluie (de septembre à novembre) et une grande saison sèche (décembre à février).
La partie occidentale du pays (littoral, montagnes du Sud-Ouest et hauts plateaux de l’Ouest) est inondée de pluies pendant neuf mois d’affilée, de mars à novembre.
La zone tropicale est marquée par des températures élevées et des pluies peu abondantes, avec un climat de type soit soudanien (une saison pluvieuse de mai à octobre, une saison sèche de novembre à avril), soit sahélien, marqué par des pluies très irrégulières et absentes de décembre à mars.

Cameroun : Quand partir

La meilleure période pour découvrir le Cameroun s’étend de novembre à février, pendant la saison sèche et tempérée.

 

Cameroun : à voir / à faire

A ne pas manquer lors de votre séjour :
— visite de la capitale, Yaoundé, avec ses quartiers animés (la Messa, Moloko, la Briqueterie), ses musée d’Art camerounais et musée d’Art nègre, la paroisse de N’Djong Melen ;
— les villes de Douala (hôtel Akwa Palace, musée de Douala, centre artisanal de Douala) et Foumban (palais royal qui abrite le Musée royal, musée des Arts et Traditions bamoum, rue des Artisans) ;
— le parc national de Waza, où vivent de nombreux éléphants, lions, girafes, hippopotames… ;
— le parc national de Korup et sa forêt équatoriale ;
— l’ascension du mont Cameroun ;
— la côte camerounaise, et en particulier le site de Kribi, les villages d’Eboundja et de Londji, les plages de sable noir de Limbé.

 

Cameroun : Agenda des festivités

— fin janvier : course à pied du mont Cameroun ;
— 11 février : fête de la Jeunesse ;
— 1er mai : fête du Travail ;
— 20 mai : fête nationale du Cameroun.

Le Cameroun célèbre la plupart des fêtes chrétiennes et musulmanes.

 

Cameroun : Les plus

— la visite du Cameroun est facilitée par la pratique locale du français ;
— les paysages du Cameroun sont variés et permettent différents types de voyage.

.

Cameroun : Les moins

— la longue saison des pluies réduit fortement la période touristique ;
— quelques zones d’insécurité persistent, notamment dans les régions frontalières et dans le Nord.

Photo EOS Cameroun

(Visited 16 times, 1 visits today)

Categories: Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>